Qu’est-ce qu’une micro-crèche ? Quels sont les avantages ?

La micro-crèche est une structure d’accueil du petit-enfant, à mi-chemin entre la crèche traditionnelle et l’assistante maternelle.

Elle peut accueillir au maximum 10 enfants, âgés de 2 mois et demi à 3 ans (ou plus, jusqu’à leur entrée en maternelle).

Comme dans toute crèche collective, ce sont :

  • Des lieux soumis aux mêmes règles que les établissements d’accueil collectif.

Des professionnel.le.s de la petite enfance encadrent et veillent au développement et au bien-être des tout-petits.

Les services de la PMI (Protection maternelle et infantile) doivent préalablement donner leur avis avant que l’autorisation de fonctionnement ne soit délivrée par le président du conseil départemental.

Leurs locaux répondent bien entendu aux normes de sécurité exigées pour les établissements recevant du public. Avec un aménagement qui favorise l’éveil des enfants.

  • Des lieux où les enfants font l’apprentissage de la vie en collectivité, apprennent à sociabiliser, et dans lequel des activités d’éveil variées sont mises en place.

La différence avec une crèche traditionnelle réside dans les effectifs restreints et de ce qui en découle :

  • Les enfants sont regroupés dans une section unique, les petits et les plus grands expérimentent la vie en collectivité, grandissent ensemble sans distinction d’âge. Ce fonctionnement favorise l’émulation et l’entraide, bénéfiques à tous !
  • Les micro-crèches sont de petites structures proches de l’accueil familial des assistantes maternelles, dans lesquels bébés et petits enfants se sentent rassurés, avec un accompagnement plus individualisé et la parentalité bien prise en compte.

En matière d’encadrement et de direction :

Les 10 enfants doivent toujours été encadrés à tout moment par au moins deux professionnel.le.s (1 personne pour 3 enfants présents dans la structure et 2 à partir de 4 enfants).

Les établissements comprennent un directeur ou directrice ou un.e référent.e technique, qui travaillent également avec les enfants et font le lien avec les familles

Autant de raisons qui font que les micro-crèches deviennent un mode de garde de plus en plus demandé par les parents !

Les aides au financement :

  • Les micro-crèches sont reconnues par la CAF (Caisse d’allocations familiales).

Le complément de libre choix est directement versé aux parents dans le cadre de la Paje (Prestation d’accueil du jeune enfant).

Le montant de l’aide varie selon les revenus de la famille et du nombre d’enfants en charge.

  • En micro-crèche, les familles peuvent bénéficier d’un crédit d’impôt égal à 50% des dépenses payées pour la garde d’un enfant.
  • Les berceaux d’entreprise

    Dans le cadre du bien-être au travail, certaines micro-crèches proposent des berceaux d’entreprise. Il s’agit de places réservées à l’année par une entreprise, au profit de ses salariés qui n’ont plus pour « charge mentale » d’avoir à trouver une solution de garde stable pour leurs enfants.

Les entreprises participent financièrement, ce qui réduit les coûts pour les parents salariés.

En favorisant ainsi l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle de leurs employés, ces sociétés bénéficient de réductions fiscales, et d’une meilleure attractivité.

Merci pour votre lecture

Partagez !